PROJET DE SOCIETE


Georges Alula a Yolo-Nord Alula apres l Georges Alula echange avec quelques Pasteurs Maman Catherine Ewaso et Maman Kwikwi et Georges Alula Georges Alula entouré par les habitants de Kabuba dans le Bandundu, Octobre 2005 Bureau de UNIC Kinshasa Octobre 2005 Journee d

 

Construire un pays plus beau qu’avant, c’est possible

Oui. ensemble, nous sommes capables !!

Notre projet de société en 10 points: 

1.        Armée et Sécurité du territoire

La RDC a besoin de restaurer la paix et établir un climat de sécurité et de tranquillité à l’intérieur de ses frontières et avec ses voisins. Pour cela, nous allons :

  • Réactualiser les accords de défense de notre pays avec ses partenaires traditionnels.
  • Mettre en place une politique de défense nationale
  • Faire une nouvelle programmation des investissements militaires
  • Réorganiser des corps de sécurité et de défense nationale (armée, police, gendarmerie, services de sécurités) avec l’assistance de nos partenaires
  • Mettre en place des actions sociales en faveur des veuves et des orphelins des agents morts pour la défense du territoire nationale.

Sécurité

  • Réorganisation des services de sécurité nationale
  • Service des veilles technologiques

Armée

  • Réorganisation de l’Auditorat militaire
  • Optimisation du service de Génie militaire
  • Réorganisation des services Administratifs de l’armée
  • Construction des Hôpitaux militaires et des casernes
  • Politique stratégique et équipements de l’armée
  • Politique de formation militaire

2.        Justice

L’absence de l’autorité nécessite une réorganisation profonde du système juridique, socle de tout développement de notre nation.

Pour le rétablissement de l’autorité de l’état sur toute l’étendue du territoire national, nous préconisons :

  • La révision salariale du corps de la magistrature, en accord avec l’ensemble des services de l’état
  • Un système favorisant l’indépendance de la magistrature
  • La mise en place d’un système de rémunération qui reconnaisse le mérite et les performances
  • L’informatisation du système judiciaire (Casiers judiciaires, archives juridiques)
  • L’irrévocabilité de la nationalité congolaise d’origine pour tous les congolais d’origines ainsi que leurs descendants
  • Une amélioration de notre politique de Coopération Internationale en matière de lutte contre la délinquance internationale, le terrorisme, etc.
  • Mettre en place une politique de formation Continue des cadres et des agents de la Police Nationale
  • Renforcer la lutte contre la corruption
  • La création d’un laboratoire de police
  • La création de nouvelles prisons (+ humaines)

3.        Diplomatie et Politique extérieure

Diplomatie

Nos diplomates ont beaucoup souffert de la mauvaise gestion du pays. Ainsi, nous allons :

  • Améliorer la gestion des carrières de nos diplomates
  • Elaborer une politique efficace de gestion des rapatriements de ceux en fin de mission
  • Rattraper les paiements des arriérés de salaires
  • Assister les diplomates dans les règlements des litiges liés aux conséquences de non-paiements des salaires.
  • Intégrer les assurances maladies aux diplomates et à leurs familles
  • Etablir un vrai contrat de maintenance des nos Ambassades
  • Informatiser l’ensemble du système d’identification, de délivrance des visas et d’assistance administrative aux congolais de la diaspora

Politique extérieure

Nous engagerons une politique étrangère lisible, garante des intérêts du Congo et de nos partenaires extérieurs. Afin que la RDC retrouve sa place dans le concert des nations.

Notre diplomatie étant le point d’entrée de l’image de la RDC à l’extérieur et inspirer la confiance de la communauté internationale, nous allons :

  • Renouer des relations privilégiées avec nos partenaires traditionnels, l’union européenne, le Canada, le Japon et tous nos amis
    • Respecter nos engagements extérieurs
    • Adopter une politique de bons voisinages

4.        Finance, économie et développement

Finance

  • Nouveau code des investissements
  • Stabilisation des cours monétaires
  • Reforme du système bancaire
  • Informatisation du système fiscal
  • Formation des inspecteurs de finance
  • Réorganisation du système de gestion des recettes et dépenses de l’état
  • Révision du système de rémunération des inspecteurs de finance
  • Mise en Place du Trésor Public
  • Favoriser l’épargne

Economie et Développement

Nous prenons le pari de l’économie du marché et de la mondialisation des échanges, c’est pourquoi nous allons mettre en place une politique économique pour développer :

  • Un plan de développement triennal et quinquennal
  • Les Bourses d’échanges – commerciaux, trocs
  • Les infrastructures de transport (maritimes, aériens, routiers, ferroviaires)
  • Les industries lourdes (métallurgie, pétrochimie, automobiles, pharmaceutiques)
  • Le mécanisme de distribution énergétique
  • L’assainissement et la distribution de l’eau potable
  • Notre agriculture en proposant un plan de développement national basé sur la répartition de la production sur l’ensemble du territoire.
  • L’urbanisme

Energie

  • Moderniser le secteur énergétique par la modernisation des équipements installés
  • Repartir la distribution de l’électricité et améliorer l’électrification des grandes villes du pays par un approvisionnement continu des usagers
  • Améliorer la distribution et l’accès à l’eau potable
  • Accroître la création des nouveaux circuits de distribution de l’eau potable à travers tout le territoire national, la RDC est riche de plusieurs sources naturelles d’eau potable
  • Pour les hydrocarbures on favorisera les explorations et l’exploitation des nouveaux sites.

L’agriculture :

  • Moderniser sinon relancer l’agriculture, la pêche et l’élevage
  • Mettre en œuvre le projet d’autosuffisance alimentaire par une politique incitative pour accroître la production maraîchère
  • Moderniser la production des composants de notre alimentation de base : Manioc, riz, maïs
  • Allouer de crédits aux agriculteurs, pêcheurs et éleveurs
  • Encourager l’artisanat.

 

5.        Santé

Nous allons mettre en place une vraie politique de santé par:

  • une décentralisation du système conforme à l’actuelle répartition en zones de santé primaire
  • la promotion de la médecine préventive, de l’hygiène et de l’éducation à la santé
  • l’établissement ou le rétablissement d’une assurance maladie
  • la pratique des soins de santé gratuits pour les démunis
  • la revalorisation de la profession médicale dans les institutions publiques, notamment par l’octroi d’honoraires décents
  • la complémentarité entre la médecine traditionnelle et la médecine moderne

Sur le plan sanitaire

  • Réhabilitation du service de voirie – communale, locale et nationale
  • Service de traitement des déchets
  • Création d’une industrie de la récupération ou du recyclage

6.        Social et culturel

Nos efforts seront accès sur la réduction de la pauvreté et l’amélioration du bien être des congolais. Ainsi, nous comptons développer les actions prioritaires en faveur de la jeunesse, des malades et des personnes âgées et des handicapés :

  • Organisation de l’accueil des malades et leurs familles
  • Développement des résidences des personnes âgées
  • Mise en place des centres d’accueils des enfants abandonnés
  • Orphelinats
  • Promotion de la femme
  • Affirmation d’une identité culturelle dynamique
  • Promotion de la société civile
  • Renforcement de l’égalité des chances pour tous les citoyens
  • Construction des logements sociaux

Sur le plan culturel

La musique est une source de revenu indéniable pour l’état congolais. L’absence de l’esprit de  management à la tête a été cruciale pour notre pays. Comment imaginer la capitale de la musique africaine ne produit même pas sa musique ? Tout est importé. Nous allons rattraper ce retard en investissant dans le développement de l’industrie de la musique et la formation des managers congolais capables de promouvoir et gérer notre musique. L’amélioration du niveau de vie de la population permettra à un grand nombre d’acquérir les équipements de base pour le confort quotidien : radios, télévisions, cinémas, théâtre…

Ainsi, nous allons adopter une politique d’accompagnement pour créer :

  • une entreprise publique piloter par un Président Directeur Général;
  • un institut supérieur de la musique
  • une industrie nationale de production et de commercialisation des oeuvres musicales
  • un fonds de crédit alloué aux artistes et producteurs de musique

7.        Education

Nous allons :

  • Elaborer une nouvelle politique de Formation et d’éduction
  • Promouvoir l’enseignement professionnel et de l’apprentissage des métiers
  • Revaloriser la profession enseignante par la formation continue
  • Favoriser la promotion de la recherche fondamentale et appliquée
  • Accroître la promotion de grandes écoles : administration, gestion, écoles normale, industrielle et la décentralisation de l’enseignement supérieure
  • Mettre en place des Bibliothèques publiques pour lutter contre l’analphabétisme et améliorer l’accès à l’information

8.        Informatique

  • Informatisation de l’état
  • Informatisation de l’administration publique
  • Informatisation du système judiciaire
  • Projet de création de l’Institut de la Veille Technologique
  • Montage d’une unité d’assemblage des ordinateurs en RDC

9.        Sports et infrastructures sportives

La RDC n’a jamais organisé la coupe d’Afrique des nations pour le football. Notre pays souffre du manque d’infrastructures sportives. Nous mettrons en place :

  • une Réorganisation des championnats locaux à tous les niveaux
  • une politique d’équipements et de développement en faveur de tous les sports : Football, athlétisme, catch, basketball, handball, tennis, volleyball…

10.        Tourisme

Nous mettrons en place une politique de promotion de notre pays, en développant :

  • Les Infrastructures d’accueils – hôtels, gîtes
  • Le Marketing touristique – Promotion Image de la RDC

Ces grandes lignes de notre projet de société ne sont pas exhaustives nous intégrerons les propositions de nos partenaires tant nationaux qu’internationaux pour la construction d’un Congo meilleur.