Concertation nationale


Kabila, on l’appelle maintenant le boulanger de Kingakati car il a roulé tout le monde à la farine sauf la diaspora. Il faut faire la psychanalyse de cet acteur important de notre pays pour comprendre ses réactions. Les résolutions de la concertation? Il n’a rien à foutre car il a lu cette liturgie et sait présentement ce qu’on pense de lui et de son régime. C’était cet aspect qui l’intéressait, et pour le reste, il n’a rien à faire. Il continue son chemin. Un lion ne se transformera jamais en souris. Il sait ce qu’il fait. Il était venu avec l’uniforme militaire de l’armée rwandaise, un symbole très lourd, et c’est au peuple congolais maintenant de comprendre la suite du scénario.